lundi 6 mai 2013

Caracal ( Natacha Andriamirado)






  • Caracal ( Natacha Andriamirado)
  • Broché
  • Editeur : Maurice Nadeau (17 janvier 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2862312266
  • ISBN-13: 978-2862312262




Tout à commencé à la piscine. Ensuite il y a eu le jour où il l’a abordé, à la bibliothèque. Elle l’a ignoré… puis plus tard elle l’a invité à boire un café. Et ils se sont vus régulièrement, à la fin de leur baignade quotidienne. C’est là qu’elle lui a parlé de Caracal. C’est là que le lien s’est noué. Caracal… catalyseur de l’histoire.
Lui c’est Marcel. Il est instituteur mais en arrêt pour dépression. Il vient de quitter sa femme et ses deux enfants.
Elle c’est Coline. Elle est bibliothécaire et solitaire. Elle a vécut 5 ans à Caracal. Pourquoi alors perdre sa voix au moment d’y retourner ? Quel est ce secret enfoui si profondément ?

Mon avis
J’ai aimé ce livre pour le style de l’auteur d’abord. Il ne plaira sans doute pas à tout le monde.
J’ai aimé les personnages que l’on sent à fleur de peau. Il est dans sa dépression. Il s’interroge : est-ce elle qui l’a poussé à rompre avec sa femme ou bien est-ce la rupture qui l’a poussé à la dépression ? 
Elle cherche un sens à sa vie, elle est solitaire. Son secret lui a gâché la vie, l’a amené à faire le vide autour d’elle.
Et il sont se trouver. Petit à petit, ils vont réussir à s’entendre l’un et l’autre. Ils vont parvenir à aller derrière ce projet de voyage pour sentir chacun la douleur de l’autre, à voir au-délà des non-dits,  et à communiquer. Est-ce de l’amitié ? Est-ce de l’amour ?
J’ai aimé le personnage de Marcel. Il a honte d’abandonner femme et enfants mais il sent qu’il ne peut faire autrement.
J’ai aimé le personnage de Coline. Une femme si atypique. Elle ne veut pas révéler son secret, par peur d’être vu différemment, de n’être plus que ce qui lui est arrivé. J’ai aussi beaucoup aimé ses considérations sur la lecture :
«  Coline prônait le hasard de la lecture, au même titre que le hasard de la rencontre […] Elle conseillait aux jeunes lecteurs de se promener parmi les livres et de les cueillir si cela leur donnait envie. De les feuilleter, de prendre leur temps et de ne pas s’y précipiter comme de vulgaires consommateurs.
«  L’ennui de l’existence avait pris le pas sur la volonté de s’en défaire » 
 C'est un coup de coeur !

Merci au personnel de la médiathèque de m'avoir prêté ce livre ! 
Je le rajoute pour la ligne " lieu " de du challenge petit bac 

5 commentaires:

  1. Un livre bien écrit mais qui ne m'a pas autant enthousiasmée que toi.

    RépondreSupprimer
  2. je tacherai de le trouver.Tu m'intrigues

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente si je vous intrigue car c'est ce que j'espère faire à chaque fois que j'écris un commentaire ici !! Je ne peux malheureusement pas vous le prêter car il appartient à la médiathèque de ma ville

      Supprimer
  3. Ca tombe bien, ce livre est dans ma PAL, il m'a été offert récemment par sylire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihihi
      vous me direz quand vous l'aurez lu!!!

      Supprimer