mardi 29 octobre 2013

La folie Silaz (Hélène Lenoir)




  •  La folie Silaz (Hélène Lenoir)
  • Broché: 219 pages
  • Editeur : Les Editions de Minuit (11 septembre 2008)
  • Collection : ROMANS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707320498
  • ISBN-13: 978-2707320490




Encore une lecture dont je sors bouleversée, chamboulée.
Pourtant rien dans l’histoire ne le laissait présager.
         Le point de départ de l’histoire est l’enterrement d’Odette Silaz, une vieille femme. Elle laisse derrière elle une fille, Muriel, et un fils, Georges.
La première s’occupe de tout depuis toujours. Le deuxième est « l’absent », celui dont on se demande s’il va venir depuis le fin fond de l’Amérique Latine. (A-t-il seulement eu le message à temps ?)
Une qui est venue, en revanche (après moult tergiversations) c’est Carine. Elle avait plusieurs raisons de venir. D’abord voir Dominique (dit Do). Do, le fils qu’elle a eu avec Georges. Do que sa « belle-mère » Odette a tout fait pour s’accaparer. DO le grand ado tout mou et paresseux qui a vécut les dernières années avec Odette dans leur foutoir. Carine a aussi envie (ou est-ce un besoin ?) de voir Georges. Mais elle avait aussi plusieurs raisons de ne pas venir. Elle est  désormais mariée, et a trois enfants, alors pourquoi vouloir revoir Georges ? Et puis sera-t-elle vraiment la bienvenue alors que son fils n’a que faire d’elle ?

Mon avis :
Banale histoire de famille  autour d’une morte ? Non !!!!
C’est bien de folie qu’il s’agit.
Comment Carine peut elle rester stoïque, équilibrée quand on sait que sa belle mère a tout fait pour l’évincer de la vie de Dominique, (son fils) ? Que Georges n’a jamais rien eu à faire d’elle ? Comment gérer ce fils (un ado dans toute sa splendeur) et sa famille qu’elle a réussit à bâtir après ?
Carine est un personnage vraiment fouillé et pour lequel je me suis prise d’affection, même si à certains moments j’ai eu envie de la gifler.
Georges et Dominique, eux, sont deux hommes détestables, enfants gâtés, égoïstes.
Muriel est une femme qui ne demande qu’à bien faire, avec les moyens qu’elle a. Elle est Tiraillée entre son amour pour son frère et son envie d’aider Carine.
Et il y a un autre personnage qui m’a touchée, c’est Jean-Luc, le mari de Carine dont elle a eu trois enfants. Il a du accepter que sa femme soit partagée entre son fils, son ancien amant et leur famille à eux. Il vous faudra tout lire pour savoir pourquoi il m’a touché.

Un livre dense (malgré ses 220 pages) et un COUP DE CŒUR
Merci la médiathèque !!!!!!!!!!!!!

2 commentaires:

  1. J'aime les histoires de folie, et cette gallerie de personnages est bien tentante !

    RépondreSupprimer