mercredi 21 mars 2012

Cache-cache (W. Wilkie Collins)



L'histoire commence par la description des habitudes d'éducation de Mr Thorpe, résidant Baregrove square à Londres en 1837. Il punit son fils Zack, 6 ans pour avoir oser manifester son impatience durant une cérémonie religieuse de 2 heures....
Mr Thorpe est intransigeant,... contrairement à la mère du jeune garçon qui se laisse plus volontiers.
1851.Nous faisons ensuite la connaissance de Mr Valentin Blyth, artiste peintre, marié à Mrs Blyth, atteinte d'une maladie invalidante, l’empêchant de se mouvoir....
Si Zach aime beaucoup Mr Blyth et l'art ce n'est pas le cas de son père qui souhaite voir son fils lui succéder dans ses bureaux. De plus Mr Blyth est "'heureux père adoptif" d'une jeune fille d'une beauté sans pareil ( elle est appelée Madonna). L'origine inconnue de cette jeune fille amène Mr Thorpe a juger encore plus sévèrement Mr Blyth ( serait-il en fait le père naturel de la jeune fille? )
Le décor est planté ainsi par un narrateur anonyme mais omniscient.
Et l'élément perturbateur arrive en la personne d'un vagabond, Mat, avec qui Zack va se lier d'amitié....
Le lien entre tout ses personnages parait énigmatique. Mais il existe, c'est autour de l'histoire de Madonna de ses origines, que tout va se cristalliser
Avec beaucoup d'humour , c'est une véritable "enquête "policière qui tient le lecteur en haleine jusqu'au dévoilement du secret caché.....

Mon avis:

Difficile de résumé ce pavé de 466 pages tant l'histoire est complexe ( et pourtant si simple). La vérité nous est révélée par petite touche, et on se sent dans la peau du détective, qui fait les déductions. J'ai eu un peu peur à un moment de m'ennuyer mais c'est le moment qu'à choisit l'auteur pour faire rebondir l'histoire et j'ai eu vraiment envie de finir le livre pour tout comprendre.
Je suis très agréablement surprise par ce livre que j'ai bien aimé. J'avoue avoir sauté quelques lignes quand le sujet était la peinture, mais j'ai vraiment adoré!
Le narrateur a la langue assez acerbe, comme j'aime. Il est critique par rapport à cette société londonienne, et par rapport aux personnages, à leur façon d'agir.
Un vrai coup de cœur !

Citation:
"S'il avait eu du génie, l'histoire de sa jeunesse n'aurait guère mérité de retenir l'attention, mais comme il en était dépourvu et que la composition chimique de son cerveau ne recelait pas la plus petite étincelle du grand feu créateur, Valentin Blyth offrait le navrant spectacle d'un homme déterminé, en dépit des circonstance, en dépit des tentations ..."

1 commentaire:

  1. je ne connais pas ce titre, je vais essayer de le trouver

    RépondreSupprimer