dimanche 23 mars 2014

La femme d’un homme (A.S.A Harrison)



 



  •  La femme d’un homme (A.S.A Harrison)
  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (15 janvier 2014)
  • Collection : Policier / Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 225317890X
  • ISBN-13: 978-2253178903



Mon résumé

Jodi et Todd forment un couple parfait.

Ils vivent dans un bel appartement au 26ème étage d’un immeuble.

Elle, elle a 45 ans et exerce le métier de psy à mi-temps. Elle a choisi ses patients ( pas de troubles du comportement, pas de schizophrène, de pervers…) Elle occupe le reste de son temps à assurer le bien-être ménager et intérieur de Todd.

Todd, lui travaille dans l’immobilier. Il participe à la restauration de vieux immeubles.

En apparence, ils forment un couple heureux, envie. En apparence, car peu de personnes savent que Todd sort d’une période dépressive, que son père était alcoolique. Et surtout beaucoup ignorent que la fidélité de Todd est plus que relative.

Comment et pourquoi Jodi accepte-elle cette situation ? Cette situation est-elle pérenne ? L’équilibre pourrait-il être rompu ?

 

Mon avis

Une couverture noir et blanche, le mot thriller psychologique sur la quatrième de couverture… il n’en fallait pas plus pour m’attirer !

Bizarrement, dans ma tête, le mot «  thriller » est associé au mot «  meurtre »

Ici ne vous attendez pas à un meurtre sanglant dès les premières pages avec recherche du coupable dans les suivantes.

Tout le talent de l’auteur réside dans la façon de poser le cadre. En alternant les points de vu des deux personnages, elle fait monter la tension jusqu’à ce que….
On découvre que Jodi est accrochée, structurée par son quotidien, que la moindre anicroche la déstabilise. Todd lui est hanté par son passé.

En fait je m’aperçois que je suis incapable de résumer ce livre. Car tout réside dans la façon dont chacun des personnages narre son quotidien, l’appréhende. C’est tout un ensemble de petits faits, apparemment  anecdotique qui fait monter l’angoisse, le suspens, jusqu’à une fin que je qualifierai d’inattendue.

A lire !  

2 commentaires:

  1. J'avais bien aimé cette lecture, malgré quelques imperfections;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage l'auteur ne pourra pas s'améliorer ...

      Supprimer