dimanche 27 janvier 2013

Le châle chinois ( Patricia Wentworth)


.

   

  • Le châle chinois  ( Patricia Wentworth)
  • Poche: 225 pages
  • Editeur : 10-18 (29 avril 1994)
  • Collection : 10/18
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264001429
  • ISBN-13: 978-2264001429




 Mon résumé :
Mais qu’a donc Tanis Lyle de si extraordinaire pour que tous les hommes deviennent fous dès qu’il l’approche ?
Laura Fane fait sa connaissance alors qu’elle est de passage à Londres pour régler la succession de ses parents (morts alors qu’elle avait 5 ans). Laura doit décider si elle souhaite vendre le domaine «  le Prieuré » à sa tante Agnès qui l’occupe depuis 20 ans), ou si elle préfère continuer de le lui louer (auquel cas, elle en héritera à la mort de la vieille femme et pourra décider de l’occuper).
Laura n’a jamais mis les pieds au Prieuré et ne connait pas Agnès. En effet cette dernière était promise au père de Laura mais celui-ci à préféré au dernier moment épouser une autre femme)
Tanis, elle, y a été élevée par Agnès à la mort de ses parents.
En acceptant malgré toutes ses tensions familiales, l’invitation d’Agnès à passer le weekend au Prieuré, Laura pense qu’elle va pouvoir faire connaissance de sa famille et peut être mettre fin aux guéguerres familiales. Elle est loin de se douter qu’elle va se retrouver au cœur de l’enquête sur le meurtre de Tanis.

Mon avis
Mon résumé est assez bancal car malgré son faible nombre de pages ( 223 au total) le livre est dense.
Dans la première partie, tel le petit poucet, l’auteur sème les indices. En nous décrivant les relations qu’entretient Tanis Lyle avec les hommes, comment la jeune femme utilise les hommes pour les rejeter après, elle justifie presque le meurtre de la jeune femme. Et le lecteur (ainsi que le policier qui mène l’enquête) n’a que l’embarras du choix pour ce qui est de choisir le coupable. On en vient même à envisager le meurtre commis par tous les personnages. Le lecteur ne sait pas où donner de la tête.
Mais rassurez vous, le meurtrier ne sera pas impunis.
J’ai adoré la petite grand-mère que l’auteur introduit dans l’histoire pour résoudre l’énigme. Elle ne se sépare pas de sa paire d’aiguilles à tricoter et continuer de tricoter des petites brassières en assistant aux interrogatoires des suspects .Elle a enseigner au commissaire chargé de l’enquête et le traite un peu comme un enfant. Elle possède une grande aptitude à décoder les comportements humains et un bon humour. Je l’ai trouvé vraiment attachant… Je ne sais pas si c’est un personnage récurent de Patricia Wentworth mais si oui, je me plongerai avec plaisir dans d’autres livres de cette auteur.
Des conseils peut être?

J’inscris ce livre dans la catégorie Objet du challenge petit bac 
pett bac 2013


  





ABC2012-2013.jpg 

et à la lettre W du challenge Babelio




et aussi pour le challenge thrillers et polars ... 
Challenge Thrillers et Polars





2 commentaires:

  1. Oh oh voilà qui est très plaisant !

    RépondreSupprimer
  2. Ce doit être un miss Silver, celui-ci. Je le note en tout cas ;)

    RépondreSupprimer