dimanche 8 janvier 2017

La balade électrique d’Emily Archer (Jof Brigandet)



Projet couv 3


  •  La balade électrique d’Emily Archer (Jof Brigandet)
  • Broché: 300 pages
  • Editeur : Editions du Caïman (8 décembre 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2919066439
  • ISBN-13: 978-2919066438





Mon résumé :
Croiser la route de Sam Scott est rarement sans conséquence … surtout si vous lui déplaisez, ou commettez un acte qui va à l’encontre de ses principes (rigides et nombreux). Sous son air tranquille et « carré », se cache un tueur de la pire espèce. Un de ces tueurs en série que le FBI ignore parfois jusqu’à l’existence. Pourquoi ? parce qu’il n’agit pas selon un « modus operandi ». Au contraire, Sam Scott prend un malin plaisir à être chaque fois plus original dans ses meurtres que ce soit du point de vue de la victime choisie, ou du point de vue de la mise à mort. Aucune logique ne peut relier toutes ses victimes. Aucune logique mais pas aucune raison.
Dans le cas Emily Archer, les raisons de devenir LA prochaine victime sont nombreuses. D’abord elle a commis « l’erreur » de venir s’installer avec son père dans l’appartement mitoyen de celui de Sam. Appartement qu’il était sur le point d’acquérir après l’avoir longtemps convoité. Ensuite elle a le tort de vomir « par inadvertance » sur le tueur lors de leur première rencontre. Et dernière (et non des moindres) raison, elle est handicapée moteur. Une erreur de la nature selon les critères du son nouveau voisin !
Pour Sam, c’est décidé, il va la torturer un peu avant de l’exécuter.

Mon avis :
Un tueur en série, une victime handicapée… on s’attend, en lisant la quatrième de couverture, à un polar assez classique. C’est sans compter le talent de l’auteur et la personnalité « atypique » de son héros…
Le talent de l’auteur c’est une écriture parfois théâtrale de par la mise en page des dialogues. C’est l’apparition régulière d’une petite voix (la conscience du tueur ? un dédoublement de la personnalité de Sam ?)
Les héros, car en fait Sam n’est pas le seul, se révèlent surprenant (non ! non ! je n’en dirai pas plus). Les retournements de situation sont nombreux dans un si petit nombre de pages…. Et la fin est … inattendue et montre qu’il ne faut jamais se fier aux apparences !!!
Bref si vous chercher un polar atypique, et surprenant, je ne peux que vous conseiller celui-ci.
Et je ne peux que remercier les éditions du Caïman pour cette découverte !

4 commentaires:

  1. Un peu frustrant pour nous de ne pas en savoir davantage. Tu es sûre que tu ne veux pas en dire plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non non... c'est pas bien de faire pression sur le lecteur !!! lisez par vous même ... hihihihi

      Supprimer
  2. Pas facile à lire sans doute, mais bien tentant.
    Bon W.E. FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh si, un livre que l'on ne lâche pas !

      Supprimer