lundi 4 avril 2016

Allô Dr Laura ? ( Nicole G.Georges)



Détails sur le produit
  •  Allô Dr Laura ? ( Nicole G.Georges)
  • Broché: 260 pages
  • Editeur : Cambourakis (6 mai 2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2366241348
  • ISBN-13: 978-2366241341


Mon résumé :
Un jour, Verona offre à son amie Nicole, une séance chez une chiromancienne.
Cette dernière lui révèle que son père n’est pas, comme on le lui a dit, mort d’un cancer à l’estomac.
Il est au contraire bien vivant.
La jeune femme, bien que surprise, se rappelle avoir toujours eu,( et cela malgré les récits de sa mère) l’impression d’être adoptée. Elle s’est toujours sentie différente de ses sœurs.
Cette révélation chamboule la vie de la jeune fille, et l’amène à se replonger dans ses souvenirs. Malgré les conseils de Verona. Elle hésite à interroger sa mère avec qui elle entretient une relation conflictuelle.

Mon avis :
J’ai reçu ce « roman graphique » par l’intermédiaire de Price Minister, dans le cadre de l’opération « la BD fait son festival 2016 ».
Le résumé de la quatrième de couverture et les extraits de planches que j’avais vus sur le web m’avaient attiré.  C’est cependant une lecture en mi teinte pour moi. Si j’ai apprécié les illustrations, les dessins en noir et blanc…. l’histoire elle m’a peu convaincue. Je pense que j’attendais des personnages plus attachants, un rythme plus soutenu, peut être aussi plus d’humour. Il y a beaucoup d’allers retours entre les souvenirs d’enfance (sous forme de dessins très enfantins d’ailleurs) et le présent de la jeune femme. Mais j’ai dû m’accrocher pour continuer, car je me m’ennuyais, et puis tout est décousu. Il y a certains passages dont je ne vois pas l’utilité. Ils ne font ni  avancer l’histoire ni améliorer la compréhension de la psychologie des personnages.
 Il faut attendre les dernières pages pour avoir le fin de l’histoire du père de Nicole, mais je peux presque dire que l’on peut sauter pas mal de pages…
Oui, je crois que c’est l’ennui qui ressort de ce roman… je suis déçue.  
Je mets un 10 /20.

logoPM

2 commentaires:

  1. J'ai tout détesté dans cet album. Rarement une lecture de BD m'aura parue aussi pénible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irai pas jusque là quand même...

      Supprimer