lundi 29 juin 2015

A parts égales (Joanna Trollope)



Détails sur le produit

  •  A parts égales (Joanna Trollope)
  • Broché: 352 pages
  • Editeur : Editions des Deux Terres (15 avril 2015)
  • Collection : 2TER.ROMAN FEM.
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2848932252
  • ISBN-13: 978-2848932255


Mon résumé :
Tout semble aller comme sur des roulettes dans l’entreprise de céramique Susan Sullivan.
Susan Moran qui l’a fondée à l’âge de 20 ans dirige tout. C’est sans pression aucune que ses trois filles ont intégré des postes de responsabilité dans l’entreprise.
Cara, l’ainé, s’occupe du Merchandising avec Daniel, son mari, qui est devenu directeur commercial. Ashley, est l’épouse de Leo et la mère de Maisy et Fred. Même si c’est  un peu par hasard, elle est devenue directrice du marketing et s’implique beaucoup dans le  développement de l’entreprise.
Grace, la petite dernière est célibataire, solitaire et travaille dans le secteur de la création des objets en céramique, à leur réalisation concrète.
Mais voila que l’équilibre semble remis en question. En effet, au même moment Susan s’achète un cottage et son père revient.
Hors, ses proches trouvent l’achat de Susan irréfléchi, fou. Quant à Morris, le père de Susan, il est un inconnu pour tous et pour sa fille en premier lieu. Il a, avec sa femme, abandonné une Susan bébé aux bons soins de ses parents, et n’a jamais repris contact avec eux avant ce retour.
Dès lors la question se pose : quel accueil lui faire ? Que faire de lui ?
Doit-il être intégré à la famille comme si de rien était ? Doit-il être banni ? Les avis divergent, et les différents personnages se voient contraint de remettre en question leur place dans la famille


Mon avis

Plus que de partage avec gains pour les uns et donc perte pour les autres,  c’est d’équilibre qu’il est question dans ce livre.
L’équilibre entre la vie de famille et l’implication dans l’entreprise familiale. Comment faire «  la part des choses » ? Comment ne pas se laisser déborder et laisser assez de place au conjoint ? Comment faire accepter aux autres que moins s’impliquer ou s’impliquer différent ce n’est pas renier l’entreprise ?
Chaque personnage se voit contraint, au cours de l’histoire, de s’interroger sur la place qu’il occupe dans la famille ? Plus précisément sur la place qu’il a occupée et sur celle qu’il souhaite occuper.
Joanna Trollope décrit d’une façon juste les rapports humains et la difficulté que l’on peut avoir à trouver sa place dans une famille, que l’on soit mère, filles, mari, gendre…. Elle montre aussi que cette place n’est jamais définitive, que l’on peut être amené à la remettre en question au gré des évènements, et de l’évolution des relations. Et surtout, cette remise en question semble normale, comme une sorte de réajustement, d’adaptation, pas comme une critique de la situation différente.
Dans la famille Moran, c’est Jasper, le père qui a élevé les trois filles. A aucun moment, l’auteur ne critique cette répartition des tâches. Elle ne tombe pas dans le cliché «  ça ne va pas parce que ce n’est pas la mère qui a élevé ses filles »….

C’est un peu bizarre à dire, mais j’ai senti un profond respect de la part de l’auteur pour ses personnages, tous autant qu’ils sont. Il n’y a pas les gentils d’un coté et les méchants de l’autre ; Ils y a juste de personnages dont elle analyse de façon objective les décisions, les réactions, les pensées.
Ce n’est peut être pas un coup de cœur mais j’ai vraiment aimé ce livre. J’ai même envie de le relire !
Merci beaucoup à l’équipe  du site Babélio, qui m’a permis, par l’opération masse critique, de découvrir cette auteur !


3 commentaires:

  1. Exact, Joanna Trolllope ne juge pas et aime tous ses personnages.

    RépondreSupprimer
  2. Une auteure que je ne connais que de nom.
    Bonnes vacances.

    RépondreSupprimer