dimanche 11 août 2013

L’Héritier du temple (José Luis Corral)





  •  L’Héritier du temple (José Luis Corral)
  • Broché: 472 pages
  • Editeur : HC Editions (15 novembre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2357200952
  • ISBN-13: 978-2357200951

La mère de Jacques meurt en le mettant au monde en 1270. Son père étant mort quelques mois auparavant lors d’une croisade ; Jacques est élevé par le Comte D’Empuries. Un jour, les frères Raymond de La Guardia et Guillaume de Perello viennent le chercher pour l’emmener au couvent du Mas Déu et faire de lui un Templier. C’est un tout jeune homme qui embarque un jour de 1289 pour la Saint Jean d’Acre.  Comme les autres chevaliers du Christ, il doit défendre et reconquérir les lieux saints d’outremer….
Sera-t-il assez pur pour, toute sa vie durant et conformément aux vœux qu’il a prononcé, défendre l’ordre des Templiers qui est pourtant sur la sellette depuis que Philippe le Bel est au pouvoir ?

Mon avis :
Voila un livre, gagné sur le blog 
 http://leschroniquesculturelles.com/2012/12/02/qui-a-gagne-un-templier/  qui est sur ma pile à lire depuis longtemps. Il m’avait donné envie de me pencher un peu sur cette partie de l’histoire… j’ai assouvi cette envie en allant à Carcassonne au mois de juillet de cette année. J’avais emporté le livre mais je ne l’ai lu qu’à mon retour ; après avoir visité des sites cathares… et certaines images étaient donc dans mon imagination quand je l’ai lu. Est-ce pour ça qu’il m’a plu ???
Oui mais pas que. J’ai bien aimé l’aspect historique de cette histoire, l’aspect très peu romancé finalement. Le personnage de Jacques de Castelnou est certes fictif, mais il n’en demeure pas moins que les évènements qu’il traverse sont réels et décrit comme tel. Il n’est pas aisé de s’attaché au personnage, car son aspect «  émotionnel » n’est pas très développé, mais l’histoire est quand même intéressante, sans exagération ; juste des constats, des analyses. J’avoue que, à un moment, j’ai trouvé que l’histoire s’essoufflait un peu, mais l’Histoire (celle avec le grand H) a repris le dessus, avec tout le procès des templiers.
Le style de l’auteur est vraiment simple, sans fioriture mais efficace.
Ce livre a aussi raisonner avec ma lecture du premier tome de la saga «  les rois maudits », il y a quelques temps. En effet, le moment historique où commence «  les rois maudits » est celui ou finit ce livre ci.
Maintenant je vais tenter de trouver un livre du même style ou non qui raconte les cathares.
j’ai en effet vu une exposition qui retracent leur histoire ( et que donc je conseille) au cours de mes vacances qui a éveillée ma curiosité à leur sujet.

Pour plus d’info sur cette exposition :

1 commentaire:

  1. Qui plus est, ce qui reste des châteaux cathares est impressionnant.

    RépondreSupprimer