jeudi 13 août 2015

L’homme qui parlait à la nuit (Mira Jacob)



Détails sur le produit

  •  L’homme qui parlait à la nuit (Mira Jacob)
  • Broché: 530 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (10 juin 2015)
  • Collection : ROMANS, NOUVELL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330051840
  • ISBN-13: 978-2330051846


Mon résumé: 
L’homme qui parle à la nuit c’est Thomas. Indien d’origine, il a immigré depuis longtemps aux Etats-Unis avec sa femme Kamala et son fils Akhil. Leur fille, Amina est née aux Etats-Unis.
Thomas est chirurgien, et voila 3 jours et 3 nuits qu’installé dans la « véranda » de leur maison, il parle à sa mère. Sa mère morte depuis longtemps.
Kamala appelle donc Amina à la rescousse. La jeune photographe hésite. Ne serait-ce pas seulement un énième manipulation de sa mère pour lui présenter un futur mari ?  Elle décide quand de quitter Seattle pour aller évaluer par elle-même la gravité de la situation… L’occasion de repenser à sa vie….

Mon avis :
Voila un achat que j’ai hésité à faire. J’étais rentrée, un peu tristounette dans la librairie pour me remonter le moral. J’ai vu ce livre, hésité à le prendre avec de ressortir sans… Mais il m’a trotté dans la tête… j’ai fait quelques recherches sur internet et je suis tombée sur cet article :http://atasi.over-blog.com
Alors le lendemain je suis retournée l’acheter.
J’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire mais j’ai finalement été conquise !
En apparence c’est une banale histoire familiale autour de la question «  Thomas est-il en train de devenir fou ou bien existe-il une autre raison pour qu’il parle avec des morts ? »
Mais au fur et à mesure des pages, les personnages prennent de l’ampleur, gagnent en épaisseur. Petit à petit on les apprivoise et ils nous laissent voir leurs fêlures, leurs forces, leurs secrets, leurs instants d’amitié et de doutes. On découvre la façon dont ils se sont intégrés dans la vie américaine sans oublier leur culture.
Touts les personnages sont tour à tour drôles, touchants. Ils sont bien campés !
L’auteur jongle avec la tendresse, l’humour, la profondeur …. nous parle de la famille des relations qu’ on y a, de la façon d’y prendre ou d’y trouver sa place …
Un livre à lire car j’ai adoré !

Citations: 
«  Qui n’était une conversation à vrai dire, rien qu’une sorte de compréhension partagée de ce que cela représentait de se trouver toujours à l’extérieur de tout, même de sa propre famille, à attendre d’être vu. »

«  Personne n’aime ces cadeaux que la vie nous offre. Mais devenir un homme, c’est aussi comprendre comment faire face au lieu de toujours fuir. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire