mardi 28 juin 2011

Les trois notes d'Hyppolite Isocèle ( Gerard Moncomble et Barroux)




Une fois n'est pas coutume quand on parle d'un orchestre, c'est le joueur de triangle qui est mis à l'honneur.
Ici il s'appelle Hyppolite Isocèle, et il s'endort toujours à la fin du concert. Mais il s'inquiète, personne n'entend ses trois petites notes.. il veut changer d'instrument.
Il essaie la contre basse, le trombone, la harpe, la scie musicale, la cornemuse, la grosse caisse... mais il y a toujours un problème.Et s'il essayait de chanter ? Mais non il est trop timide
Quelle solution trouver? Il décide d'arréter la musique.
Mais le chef de d'orchestre vient le chercher, parce que , elles sont peut être petite les 3 notes d'Hyppolite, toutes discrète, mais elles sont essentielles pour le concert et l'harmonie.

Une jolie histoire qui parle des instruments de musique et qui nous fait aussi comprendre que tout le monde est essentiel dans un orchestre, et dans la vie aussi: on sert tous à quelque chose, même si on ne joue que trois petites notes...

J'aime beaucoup la simplicité des dessins, au trait. Des personnages avec des grands corps et des toutes petites têtes. Un livre magique. A réserver peut être à des plus de 4 ans car le vocabulaire n'est pas toujours très simple.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire